1) Mime des mots

Page

Premier titre de l’album « Excès d’ivresse » : « Mime des mots »…

Minou (ma maman) ne viendra pas ce soir ! Le pays des étoiles vient brusquement de lui ouvrir ses portes… C’est triste de se savoir orphelin. Comme un Graal au milieu du saint répertoire je lui offre ces mots, fait de mime apparence. Les rois du verbe ne m’en voudront pas, on soigne ses plaies avec les outils que l’on a. Les miens se dessinent sous les traits d’une six cordes et d’une voix cassée.

Mime des mots

Sans dire mot, sans faire de bruit,

Pour ne pas éveiller nos larmes,

Doucement tes yeux se sont tus,

Ton cœur a suivi sous le charme.

Dans cet hôtel sans étoile

Mais qui frôlait la lune…

D’un sourire plus doux que le miel

Désirs de caresses et de beau,

J’aurais voulu être une voyelle

Couler sous la plume de Rimbaud.

Mais… dans cet hôtel sans étoile

Et qui frôlait la lune…

J’aurais aimé être une plume

Sous les doigts sacrés de Villon,

Bleu comme l’âme d’un pendu,

Amour brisé… Rouge émotion.

Dans cet hôtel sans étoile

Mais qui frôlait la lune…

Tremper mon âme dans l’encre noire

D’la soie déchirée d’un Renoir,

Puis redevenir parchemin

Vieilli, trapu, sans lendemain.

Dans cet hôtel sans étoile

Mais qui frôlait la lune…

J’imagine dans ton sommeil

La libre pensée qui résonne

Au parfum doux de l’entre-rêve

Mime des mots puis s’abandonne.

Dans cet hôtel sans étoile

Mais qui frôlait la lune…

Ton sourire plus doux que le miel

Serti de caresses et de beau,

M’offrait cet’ allure de voyelle

Coulant sous la plume de Rimbaud :

Dans cet hôtel sans étoile

Mais qui frôlait la lune…

O l’origine du monde

Qu’un Univers décline,

E l’incertain… répond

A en « Courbet » l’échine,

I rrémédiable…ment

Le crime des sentiments.

C’est un hôtel sans étoile

Mais qui frôle la lune…

Facebook