12) L’autre (le voisin d’à côté)

Page

Douzième titre de l’album « Excès d’ivresse » : « L’autre (le voisin d’à côté) »

L’émigré, le migrant, celui qui vient d’ailleurs. Et de si loin d’ailleurs, qu’on le remarque à peine. Ou que l’on peine à voir tant son corps étranger. « Fillon », s’il en est encore temps, sache que ton programme me remonte aux « Marine ».

L’autre (le voisin d’à côté)

L’Arabe du coin d’la rue

Celui qu’j’n’ai jamais vu

Et qui vit presque nu…

L’Espagnol dans le square

Gratte avec sa guitare

Une andalouse histoire…

Un « Portos » qui fadote

Des rimes pour faire des notes

Seul sous sa redingote…

Deux Polonais bourrés

Aux verres de lait sucré

Bénissent un fou sacré…

Un « Rital » en colère

Parle fort de sa mère

Résonance de pierre…

Le Français sur la plage

Pointe ou tire au chômage

Un carreau qui fait rage…

Quelques Chinoises rient

Aux portes de l’oubli

Gare du nord à Paris…

Un Juif israélien

Concentre son destin

Au convoi du matin…

Condamnée au bûcher

L’Anglaise a modelé

Le prix de son loyer…

Les gaz lacrymogènes

Font pleurer l’indigène

Au demeurant sans gêne…

L’Arabe du coin d’la rue

Celui qu’j’n’ai jamais vu

Sonate au clair de lune…

Et le monde en galère

Misérable prière

Criait « Au nom du Père »…

Facebook